Découvrez la meilleure plateforme
LMS e-learning 100% française
LEARNYBOX

Comment intégrer le marketing d’affiliation dans votre stratégie média

Comme nous l’avons vu jusqu’à présent, le marketing d’affiliation est un excellent canal de communication et de vente. Toutefois, il ne peut se substituer aux autres canaux d’acquisition et devenir l’unique stratégie de votre marketing. En effet, certaines pratiques comme l’e-mailing ont leurs propres vertus. Beaucoup d’annonceurs sont davantage enthousiastes à l’idée de ne pas payer la publicité qu’à celui de la performance. Ils se refusent ainsi de continuer à payer des campagnes de bannières d’images ou vidéos à l’affichage par exemple.

1 – Les limites du marketing d’affiliation

L’affiliation marketing n’est pas une solution qui permet de résoudre toutes les problématiques d’un annonceur sur internet. En effet, certaines problématiques comme : la fidélisation, la notoriété ou les relations publiques échappent à sa compétence. Il faudrait donc allouer un budget publicitaire spécifiquement à l’affiliation.

Pour réussir une stratégie marketing, il faut savoir faire un savant mélange entre les différents leviers de communication. Le marketing d’affiliation rémunère la performance de court terme, presque instantanée. D’autres canaux de communication à l’instar du display ont des effets tout aussi importants, mais à plus long terme.

Par ailleurs, une campagne massive de bannières n’aura à l’évidence pas un taux de clics important. Cependant, elle vous permettra d’accroître la notoriété de votre marque et poussera les consommateur à la préférer à d’autres.

2 – Comment réussir sa stratégie de communication

Une stratégie de communication réussie doit trouver un parfais équilibre entre les exigences de résultats de court terme (les clics) et celles de long terme (notoriété). Ainsi, une campagne d’affiliation est beaucoup plus efficace lorsqu’elle s’appuie en parallèle sur une campagne de notoriété classique.

En effet, une étude américaine a récemment démontré qu’on ne peut pas juger d’une campagne display en mesurant le seul taux de clic. D’après une étude de Natural Born Clickers des instituts Comscore et Starcom (2009), seuls 16 % des internautes ont cliqué sur les bannières display aux Etats-Unis en mars 2009. Ce qui correspond à deux fois moins de clics qu’en juillet 2007. Ainsi, seule la moitié des internautes génèrent en réalité 85 % des clics.

Toujours d’après ces instituts, le clic ne rend pas compte de l’impact de : la publicité sur l’audience du site de l’annonceur, la mémorisation de la marque, son taux de notoriété, ses ventes ou juste le nombre de requêtes effectuées dans les moteurs de recherche. En effet, Au terme d’une semaine, Comscore à démontré que 65 % des personnes qui tombent sur une bannière publicitaire sont enclines à visiter le site de l’annonceur (comparativement à ceux qui n’ont pas vu la publicité).

Plus encore, une autre étude iCrossing du même institut démontre qu’une campagne display augmente les visites provenant des moteurs de recherche de 14 %. Le taux de clic sur les liens sponsorisés (Adwords) est de 15 %.

3 – Marketing d’affiliation : Le choix des créations

Pour qu’un support puisse être utilisé en affiliation, il doit répondre aux conditions suivantes :

  • La possibilité d’utiliser un lien de tracking sur l’action de l’internaute : affichage, clic, achat, formulaire rempli, installation.
  • L’application des modèles de rémunération utilisés par le marketing d’affiliation.
  • Le respect des formats standards de l’IAB afin de pouvoir les diffuser.

Pensez toujours aux intérêts propres de vos affiliés.

3.1 – Prévoir plusieurs supports publicitaires

Il est impératif que votre message publicitaire ne soit pas dépendant d’un seul support. En fait, il doit avoir une valeur et un sens complètement indépendant de son support. Remarquez que ce conseil va complètement à l’encontre de ce qui se fait actuellement dans la publicité classique. Le travail de création est au centre de la communication. Ainsi, il est important que le travail sur le fond soit en relation étroite avec le travail sur la forme.

Lorsqu’il s’agit d’une campagne de notoriété par exemple, l’utilisation de l’image et de la vidéo convient davantage. A l’inverse, si le but de campagne est la vente d’un stock important de vos produits sur une durée courte, vous devez privilégier des messages. Ces derniers doivent appeler une action (réponse) plus directe des internautes. Vous pouvez le faire par le biais de liens textes, d’e-mails ou de liens sponsorisés.

3.2 – Prendre en compte les intérêts de ses affiliés

Dans le processus de créations de vos campagnes d’affiliation, vous devez tenir compte des intérêts de vos affiliés. Le but étant de leur donner les outils nécessaires pour promouvoir au mieux votre produit ou service. Notez également que chaque affilié a son mode de présence propre. Par exemple, si vous recrutez des Keyworders, pensez à leur proposer des versions pertinentes d’annonces. Cet élément est crucial ! En tant qu’affilieur, vous devez vous adapter aux profils de vos affiliés inscrits à votre campagne.

Avant de débuter votre campagne de marketing d’affiliation, posez vous les questions suivantes : quels sont les affiliés que je souhaite recruter ? Quels sont les types de créations publicitaires susceptibles de les attirer dans mon programme ?

Accordez un maximum de liberté à vous affiliés et faites-leur confiance. Au bout des quelques semaines (ou jours) de campagne, vous obtiendrez les premiers retours. La plateforme d’affiliation se chargera de vous informer sur les différents résultats pour chaque type de création publicitaire.

Découvrez les
formations en ligne pour accélérer votre business

Nous contacter :

dictum ultricies vulputate, neque. odio efficitur. at